Bodenblog

28 février 2018 - Boden Mag

Un défi au sommet

C’est à 1’800 m d’altitude, à Thyon dans le Val d’Hérens, que s’est déroulé l’un des projets qui nous tient tout particulièrement à cœur cette année. Soyez les bienvenus dans le chalet « Les Petits Cailloux », situé à deux pas des pistes, là où les mers sont de glace.

T’as où le chalet ?

Ce chalet traditionnel de la région signé Jean-Michel Quinodoz, s’intègre parfaitement dans son environnement. La première mission allouée aux équipes Bodenmann était d’effectuer un premier tour du propriétaire pour mieux comprendre les attentes du client et les contraintes du lieu. Appareil photo et carnet de croquis en main, c’est Jeandaniel Bodenmann qui prendra cette fois en charge toute la partie conception du projet. Rencontre après rencontre, le propriétaire et Jeandaniel se sont apprivoisés comme dans Le Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry. Il a fallu bien comprendre et saisir toutes les idées et les envies du client : un chalet c’est un lieu unique et très personnel.

Chaque pièce, chaque détail d’aménagement se doit d’être analysé et mûrement réfléchi. Il faut donner une cohérence à l’ensemble, une identité forte, une âme au lieu qui reflète celle de son propriétaire. Moodboards, photos découpées çà et là, tirages papier, plans, cartes, post-it, notes et croquis s’étalent sur une large table à dessin. On fait un pas de côté, on recule, on tourne la tête à droite, on la penche légèrement à gauche et tout semble maintenant se mettre en place.

Conception by Jeandaniel

La première phase de cette conception consiste à matérialiser la fonction et l’organisation des espaces principaux. Le rez inférieur accueillera une grande pièce pour les enfants, les locaux techniques, une cave et un garage. Au-dessus, un large espace à vivre rassemblera un salon avec sa cheminée, une salle à manger jouxtant une grande cuisine ouverte baignée de lumière. L’espace nuit sera aménagé à l’étage profitant d’une vue à 360 degrés époustouflante.

Comme nous sommes dans un chalet typique du Val d’Hérens et que Bodenmann est à la charge de la conception comme de la maîtrise d’œuvre, il nous offre une relecture contemporaine du chalet d’alpage ; Sapin, Mélèze et Chêne seront à l’honneur. On s’affaire dans le bureau technique où l’on dessine avec précision tous les éléments, meubles et structures qui viendront composer ce nouvel ensemble.

C’est à un propriétaire heureux et enthousiaste que Jeandaniel présente son projet autour d’une bouteille de petite Arvine et d’une planchette de viande séchée. Une fois les derniers détails réglés, commence la partie la plus délicate : le chantier.

Mise en œuvre by Bodenmann

Pour réaliser un beau projet, chaque détail compte. La précision des équipes de gros œuvres, la minutie des artisans, le beau geste des menuisiers tout comme la qualité des matériaux sont importants. Mais tout cela ne suffit pas : il faut en plus un chef d’orchestre, un homme à l’écoute qui supervise et amène toute son expérience pour diriger les travaux et résoudre rapidement les imprévus qui se présentent.

Au niveau des matériaux, le sapin est à l’honneur : de larges lattes horizontales sont posées sur les murs, tandis qu’un plancher en chêne massif orne le sol. Des pierres de granit anthracite typique du Val d’Hérens taillées en briques constituent le socle de la cheminée. On notera que les soubassements du chalet sont faits des mêmes pierres.

Un escalier large et robuste en planches sciées permet d’accéder à l’espace nuit. On découvre à mi-parcours de grands formats représentant les montagnes valaisannes enneigées. C’est parce que toutes les portes ont bénéficié d’une conception originale qu’elles participent à l’identité forte de ce chalet. Inspiré des techniques de construction en bois massifs du XIXe siècle, le système de queue d’aronde. Ce procédé autoserrant permet aux différentes pièces de tenir entre elles sans colle et sans visserie. Les deux faces autoportantes sont tenues par des chevilles traditionnelles. Le vantail est articulé sur un cadre moderne avec joint d’étanchéité : robustesse, solidité et intimité.

Les nombreux aménagements comme la niche découpée à la machine à commande numérique que l’on retrouve dans la chambre ainsi que tout le mobilier de la salle de bain ont été réalisés à base de mélèze thermotraité.

Cheers !

Quelques mois plus tard, une fois les derniers détails passés au crible, c’est encore un moment de complicité avec les propriétaires, l’architecte et les équipes qui vient clôturer cet aménagement. Tout le monde a les yeux qui brillent et l’on imagine les belles soirées d’hiver comme d’été qui se profilent entre ses murs chaleureux.