Bodenblog

29 juillet 2019 - Réalisations

Un escalier Olympien

Inaugurée le 23 juin devant un parterre de prestigieux invités, la Maison Olympique, nouveau siège du CIO à Lausanne est une œuvre magistrale inspirante et symbolique. Son architecture illustre à merveille les valeurs du sport. Rassembler, s’inscrire dans la durée et bâtir un monde meilleur sont autant de thèmes qui transpirent de l’édifice. De la forme spectaculaire au choix du mobilier, tout rappelle le mouvement olympique. Jusqu’à l’escalier central, pièce maîtresse de tout l’édifice, réalisé par l’ébéniste Bodenmann.

 

Un escalier symbolique

Comme pour affirmer encore plus les choix architecturaux de ce bâtiment, le CIO a fait appel à un ébéniste de la Vallée de Joux pour imaginer et concevoir la pièce maîtresse du bâtiment : l’escalier central. Fabriqué en chêne, l’escalier est la véritable colonne vertébrale de cette maison olympique. Sa forme géométrique rappelle admirablement les anneaux olympiques et le mouvement perpétuel des athlètes.

 

Gros plan sur l'escalier de la Maison Olympique à Lausanne réalisé par J.Bodenmann

 

Un espace de rencontre

Outre sa fonction de déplacement, l’escalier se redéfinit en espace de rencontre, forçant les interactions sociales grâce à ses cinq doubles volées discontinues, obligeant une halte à chaque niveau. L’occasion de créer le contact, d’échanger avec les collègues autour d’un café ou de se plonger dans une des nombreuses expositions aménagées à chaque étage. Il redéfinit ainsi les déplacements des collaborateurs du CIO, provoquant la rencontre et renforçant ainsi le sentiment de communauté transpirant du sport.

Les collaborateurs sont encouragés à emprunter l’un des deux parcours présentés, comme des athlètes choisissant une épreuve longue ou courte. Et comme récompense à l’effort, une magnifique verrière aux contours harmonieux déploie sa lumière à l’ensemble de l’escalier.

 

Premier escalier de la Maison Olympique à Lausanne réalisé par J.Bodenmann

 

Un travail collaboratif 100% combier

La réalisation de l’ensemble est aussi impressionnante que le résultat. Pour y parvenir, il a fallu additionner les savoir-faire de Bodenmann, maîtrisant les boiseries et l’ébénisterie, et de Etienne Berney, spécialiste de la charpente et des escaliers. La réussite du chantier doit autant à la technique des équipes qu’aux nouvelles technologies. Il a fallu interpréter et redessiner les plans fournis par les architectes danois 3XN, préparer en atelier et installer sur place avec une précision d’horloger. Pas une seule boiserie, pas une seule coupe n’est identique. De quoi s’émerveiller encore plus devant cette œuvre titanesque. Ce n’est qu’après cinq mois de travaux d’installation (un mois par niveau) et l’investissement de plus de 15 spécialistes sur place que l’escalier prend enfin forme. Commencé en juillet par l’étage le plus haut, les équipes ont dû travailler sous l’imposante verrière, sous laquelle le thermomètre dépassait vite les 35°. Des conditions anecdotiques vite effacées par l’éblouissant résultat subjuguant tout le monde, à commencer par les équipes elles-mêmes.

 

Haut de l'escalier de la Maison Olympique à Lausanne réalisé par J.Bodenmann

 

 

Le bâtiment en forme de colombe se pose délicatement dans un cadre bucolique où s’unissent la pierre du château de Vidy à Lausanne et la verdure du parc. Comme pour s’envoler encore plus vers le ciel, l’escalier central s’inscrit parfaitement dans cette symbolique et renvoie à chacun l’essence même du sport olympique.