Bodenblog

11 octobre 2016 - Divers

Quand le kilt rencontre le toupin

Ils sont sept, sept gentlemen amoureux de la Vallée de Joux, à se rendre aux Charbonnières, le Village Européen de la Gentiane, pendant l’été, en juillet plus exactement, pour y fabriquer « Isle of Joux », le premier et unique Whisky single malt combier.

Tout a commencé quand Bill Muirhead, Ecossais d’origine, a eu l’idée de créer le « Cigars Whiskey club » en 1999 avec Patrick Cotting et Jean-Philippe Dubois. Un club où ces gentlemen mettaient de côté leurs lourdes responsabilités d’entrepreneurs et se détendaient, fumant des cigares en dégustant du whisky. Petit à petit, d’autres ont rejoint le club lorsqu’un beau jour une idée jaillit de ces cerveaux surchauffés « au lieu de ne faire que fumer et boire, pourquoi ne pas fabriquer notre propre whisky ? ». Dominique Bonny, Grand Maître distillateur de Gentiane, fut convoqué sur le champs à un repas et l’affaire, rondement menée, fut conclue ! Ce dernier a eu le nez creux en rachetant en 1980 deux alambics : il est maintenant un des deux seuls producteurs d’Eau de Vie de Gentiane de la Vallée depuis 1992 ! Mais la fabrication de whisky est différente de celle de la gentiane et « Mac Dom » a dû se rendre dans la mère patrie de « Mac Bill » au pays du Tartans pour y apprendre les secrets de cet Art millénaire de la bouche même des Masters Distillers écossais. De leur voyage, les « Mac » rapportent un tonneau où ils font leurs premiers essais : la première cuvée sort en 2006, suivie d’une deuxième en 2007 puis d’une troisième en 2009. Leur 4ème millésime dort depuis 2012 dans des tonneaux issus d’un vigneron local, car Mac Bill est soucieux de faire un whisky « à l’ADN local, 100% (ou du moins le plus possible) combier », il y restera 5 ans, le temps de vieillissement nécessaire à ce précieux breuvage. En mars 2014, la mise en bouteille du cru 2009 a lieu et « Isle of Joux » n°3 fut fêté comme il se doit lors d’un repas – dégustation, où pratiquement toutes les 127 bouteilles de 50cl et les quelque 146 de 5cl furent écoulées. Ce single malt a été très bien noté dans les concours de dégustation, où il a reçu un 5/5 pour sa couleur par les anciens professeurs du cours de distillerie de Mac Dom. « Jusqu’à présent on a fait ça pour le fun » indique le chairman du club Mac Bill, « mais on aimerait développer ça dans une plus grande activité, tout dépend de la disponibilité du Maître distillateur Dominique ». Affaire à suivre…

Carmen Mora

Photos: Christine Keller