Bodenblog

13 janvier 2020 - Réalisations

La Maison Olympique, un modèle de durabilité et de collaboration

C’est en avril 1915 que le Comité International Olympique (CIO) s’installe au Casino de Montbenon à Lausanne. Le Baron Pierre de Coubertin a pris la décision de le mettre à l’abri des hostilités en « déménageant » le CIO de Paris en Suisse au bord du Léman. Une centaine d’années plus tard, le 23 juin 2019 à l’occasion de la journée olympique, le CIO inaugure son nouveau siège administratif à Vidy, Lausanne : la Maison Olympique.

La Maison Olympique a pour vocation première de réunir sous un seul et même toit les 500 employés du CIO actuellement répartis sur quatre sites à Lausanne. Un projet architectural ambitieux initié en 2012 et confié aux cabinets d’architectes danois 3XN et suisse Itten+Brechbühl après un concours international d’architecture rigoureux.

La Maison Olympique a été conçue autour de quatre concepts : l’intégration (dans le paysage local), les athlètes au cœur (forme inspirée par le mouvement), la paix (panneaux solaires sur le toit représentant une colombe), et l’unité (escalier central représentant les cinq anneaux). Tout en s’appuyant sur la tradition et ses racines, la Maison Olympique offre une perspective contemporaine qui reflète l’ambition du Mouvement olympique de façonner l’avenir et de rester pertinent.

Plus qu’un bâtiment administratif, le nouveau siège du CIO est un projet humain qui traduit un certain nombre de principes à savoir le travail collaboratif, la flexibilité et l’agilité ainsi que l’intégration respectueuse dans le cadre environnemental et historique. à quoi s’ajoute une ambition de durabilité exigeante. Comme il s’est engagé en faveur de l’intégration de la durabilité dans toutes ses sphères de responsabilité, le CIO s’est imposé de l’appliquer de manière systématique à sa propre maison.

La Maison Olympique a la ferme ambition de répondre aux normes de durabilité les plus exigeantes, tant au niveau local – standard de construction durable suisse (SNBS) et Minergie – qu’au niveau international (label LEED). Le projet s’appuie également sur le concept d’économie circulaire par des procédés efficaces de réutilisation et de recyclage. Plus de 95 % des matériaux issus des anciens bâtiments administratifs ont été ré-utilisés ou recyclés. Des efforts particuliers en matière d’efficacité énergétique et d’économie d’eau, de réduction des déchets et d’intégration dans le paysage local ont été déployés pour faire de la Maison olympique un bâtiment durable en termes de construction et d’exploitation. En tout, 80 % des travaux de construction du bâtiment ont été réalisés par des entreprises de la région, ce qui a permis de renforcer les compétences au niveau local.

Pour répondre à ce cahier des charges exigeant en matière de durabilité, l’inventivité de tous ceux qui ont œuvré pour le bâtiment et sur son site a toujours été encouragée. Un processus d’échanges et d’apprentissage s’est naturellement mis en place et les effets vont bien au-delà de la seule construction du siège du CIO.

C’est selon ce principe que le CIO a travaillé avec J. Bodenmann SA et Etienne Berney SA pour réaliser l’escalier central représentant les cinq anneaux. Ce joyau architectural a vu le jour non seulement grâce à un savoir-faire unique mais également à une collaboration constructive avec les architectes et le CIO. Le bois utilisé, à l’instar de tous les matériaux du chantier, a fait l’objet d’un contrôle minutieux avant sa mise en place, cela afin de garantir sa conformité avec les normes les plus élevées de certification en matière de durabilité.

Haut de l'escalier de la Maison Olympique à Lausanne réalisé par J.Bodenmann

Haut de l’escalier de la Maison Olympique à Lausanne réalisé par J.Bodenmann

 

Une synergie olympique combière

La réalisation de l’escalier central de la Maison Olympique est à 100% combière. Pour mener à bien cette entreprise, la société J. Bodenmann SA a fait appel à une autre société historique de la Vallée de Joux : Etienne Berney SA, spécialisée dans la menuiserie d’escalier et partie intégrante du paysage combier depuis plus de 200 ans, Etienne Berney SA peut s’enorgueillir d’avoir sa septième génération à la tête de l’entreprise. La synergie entre ces deux spécialistes du bois a créé un partenariat d’un niveau inégalé. La combinaison des savoir-faire de J. Bodenmann SA et Etienne Berney SA, s’est révélé être une solution gagnante.

Ce principe de collaboration novatrice a été instauré tout au long du projet entre les différentes parties prenantes dont: les partenaires commerciaux du CIO ( Dow, Toyota
et Panasonic ), les organismes de certification en matière de durabilité, les autorités locales, les fournisseurs et le milieu universitaire ainsi que le personnel du Comité International Olympique.

L'escalier de la Maison Olympique à Lausanne réalisé par J.Bodenmann

Avec la Maison Olympique, le CIO investit dans la durabilité, l’efficacité opérationnelle ainsi que le développement économique local. L’organisation réaffirme également son attachement à Lausanne, capitale olympique.

La Maison Olympique est la première étape d’une série d’investissements dans l’infrastructure sportive en prélude aux Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) de Lausanne 2020. Lausanne accueillera en effet la troisième édition des JOJ d’hiver du 10 au 22 janvier 2020. L’événement réunira quelque 1 880 athlètes, âgés de 15 à 18 ans et originaires de 70 pays, qui concourront dans huit sports. La Vallée de Joux est fière d’être retenue comme site pour les épreuves du ski de fond.